Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La vie en République Dominicaine

Petit lexique du Patriote Dominicain

Dimanche, 27 février, c'est le jour de la fête Nationale Dominicaine, le jour de l'Indépendance.

L'occasion de vous republier quelques choses importantes pour cette journée...


Les Pères de la Patrie:

Duarte (anniversaire fêté le 26 janvier, jour férié), Mella, Sanchez.

Emilie-037.jpg

Juan Pablo Duarte

 

  L’hymne national dominicain :

 

 

 

Quisqueyanos valientes, alcemos

Nuestro canto con viva emoción,

Y del mundo a la faz ostentemos

Nuestro invicto glorioso pendón.

 ~

¡Salve el pueblo que intrépido y fuerte,

A la guerra a morir se lanzó

Cuando en bélico reto de muerte

Sus cadenas de esclavo rompió.

 ~

Ningún pueblo ser libre merece

Si es esclavo indolente y servil;

Si en su pecho la llama no crece

Que templó el heroísmo viril.

 ~

Mas Quisqueya la indómita y brava

Siempre altiva la frente alzará:

Que si fuere mil veces esclava

Otras tantas ser libre sabrá.

 

 

En musique: 

 

 

 

 

Le drapeau dominicain: 

  BANDERA-dominicana-copie-1.gif

“Le Drapeau Dominicain est l’âme de la Patrie qui sillonne le ciel de la liberté »

 

Le drapeau a été conçu par Juan Pablo Duarte (père fondateur de la patrie), fondateur de la Trinitaire.

Il a initialement tracé une croix blanche sur le drapeau haïtien, la divisant en divisant en parties égales rouge en haut, bleu en bas.

Puis, il est arrivé à diviser en 4 quarts, avec les couleurs disposées de façon opposées : bleu en haut à gauche et en bas à droite, vice versa pour la couleur rouge.

La couleur bleue représente le ciel que le drapeau sillonne, le rouge le sang des martyrs et héros qui ont lutté pour l’indépendance, el blanc la pureté du peuple dominicain.

Au centre de la croix, on trouve « l’écusson ».

Le premier drapeau a été cousu par Concepción Bona et Maria Trinidad Sanchez.

Le premier drapeau a été levé sur la porte du Conde le 27 février 1844.

 

 

 

L’écusson dominicain : 

 

ESCUDO-copie-2.jpg

 

 

« L’écusson est un symbole qui représente la souveraineté de la nation dominicaine »

C’est l’emblème qui, seul ou sur le drapeau représente la liberté, l’indépendance et la souveraineté du pays.

 

On trouve cet écusson depuis 1844 sur tous les documents émis par les autorités gouvernementales.

19 versions ont été enregistrées, pour enfin arriver à la version finale (celle utilisée de nos jours) sous le gouvernement de Nouel.

Il a été établi qu’il doit reprendre les mêmes couleurs que le drapeau.

Il porte le livre des Evangiles en son centre, ouvert, avec une croix au dessus, apparaissant au milieu de deux lances et 4 drapeaux nationaux (sans emblème) disposé de chaque côté, le tout orné en haut d’un ruban mentionnant DIEU, PATRIE ET LIBERTE et d’un autre en bas, de couleur rouge symbolisant la gloire, mentionnant REPUBLICA DOMINICANA.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Joséphine 19/04/2011 11:53



Bises*** et à demain !



cheima 13/03/2011 19:44




la canción de la libertad es una huella de todos los que han sacrificado sus vidas por su país y gracias a ellos la gente saborear y disfrutar de la paz de la serenidad



Un blog bien, contento de descubrir.buenas tardes querida



Louiza 12/03/2011 12:06



Je passe te souhaiter un excellent week end!!


bisous



REMY CINE 11/03/2011 11:52



Je te souhaite un bon vendredi Emilie !!!!!


Et aujourd'hui je te recommande le film "L'assaut"


L'histoire


Samedi 24 décembre 1994.


Quatre terroristes du GIA prennent en otage à Alger l'Airbus A-300 d'Air France reliant la capitale algérienne à Paris et les 227 personnes présentes à bord. Personne ne connaît leurs intentions
: ils sont armés et apparaissent extrêmement déterminés.


Les terroristes revendiquent la libération de leurs camarades d'armes et exigent le décollage immédiat de l'avion. Mais ce n'est finalement qu'après de longues négociations diplomatiques tendues
entres les gouvernements français et algériens et l'exécution de 3 passagers que l'avion quitte l'aéroport d'Alger.


Nous sommes le lundi 26 décembre, il est 3h33 du matin, quand l'Airbus d'Air France atterrit à Marseille-Marignane.


Trois personnages, Thierry, un soldat du GIGN, Carole Jeanton, une technocrate ambitieuse et Yahia Abdallah, un Djihadiste déterminé sont au coeur de l'événement.


Leurs logiques vont s'affronter jusqu'au dénouement final.


Devant 21 millions de téléspectateurs, l'assaut du GIGN va mettre un terme à cette prise d'otage sans précédent dans l'histoire du terrorisme... mais annonciatrice des terribles évènements du 11
septembre 2001.


Bonne journée, et bon blog !!!!!



Bisoussssssssssssssssss + *****


 



lo 10/03/2011 22:27



bonsoir je ne connais pas ce pays mais avec ton article j'apprends quelque chose merci de ta visite bise